5 raisons d’adopter le home-made

 

Il y a quelques jours j’ai publié un post sur mes réseaux sociaux sur le sujet du home-made.
Je devais vous écrire un très très long article mais à force de me relire je me suis aperçue qu’il y avait beaucoup trop d’éléments et qu’au final ce n’était pas très clair.
J’ai donc décidé de dissocier plusieurs thèmes pour consacrer un thème par article, cet article est donc le premier de cette série.

Je vous ai également posé la question pour savoir quel était votre rapport avec le home-made et la réponse est sans appel.
Vous êtes tous d’accord sur le fait que c’est essentiel et que cela compte beaucoup pour vous.

Les repas sont des moments que l’on ne peut éviter, et on en passe forcément entouré de gens que l’on aime.
Même pour ceux qui n’ont « pas le temps », ce moment permet de réunir toutes ces personnes à qui l’on tient et de partager des choses.
C’est très important de prendre le temps de profiter de ces moments, car avec nos rythmes de vies tous différents et nous n’avons pas forcement beaucoup de temps à accorder aux personnes qu’on aime.
Et quoi de mieux que de manger un repas fait maison ?

Malgré vos réponses, il reste encore beaucoup de personnes qui accordent peu d’importance au fait maison, bien souvent par manque de temps ou de connaissances culinaires.
Je trouve vraiment cela dommage de ne pas pouvoir profiter de toute l’étendue de la gastronomie française, qui est l’une des meilleures du monde.
Cultiver cette gastronomie, l’enrichir ou la personnaliser avec nos goûts ou nos origines est primordial pour moi.

Vous allez me dire « oui c’est bien mais quelles sont les raisons d’adopter totalement le home-made? » , voici mes réponses.

1 – On sait ce que l’on mange

Crédit photo freefoodphotos.com

Super, mais sur les étiquettes des plats préparés on peut aussi savoir ce que l’on mange ! La réponse est non, non vous ne savez pas vraiment ce que vous mangez.

Avez-vous déjà regardé l’étiquette de l’un de ces produits ? Je vais vous donner un exemple d’un produit d’une marque assez connue.
Blanquette de veau :
« Viande de veau préparée en salaison précuite (27%) (sel, stabilisants : E451, E4521, eau, crème (dont lait, stabilisant E407), carottes, champignons (acidifiant : acide citrique, antioxydant, acide ascorbique), amidon transformé de maïs, oignons, arômes, épaississants : gomme guar et gomme xanthane, sel, vin blanc, protéines de lait, jus de citron concentré. Riz précuit (32%), huile de colza, sel. »
Vous pensez vraiment qu’en préparant une blanquette de veau maison vous allez mettre tous ces ingrédients aux noms étranges ?

En clair, entre les conservateurs, exhausteurs de goûts et additifs qui augmentent le volume du produit (etc, etc!) cela rapporte beaucoup aux industriels car cela minimise les coûts, mais pour notre santé c’est loin d’être bénéfique.

Question apports nutritionnels, on repassera. C’est simple : sel + graisses + acides gras saturés + glucides + sucre + protéines. Alors oui cela va vous nourrir, vous rassasier même, mais votre corps n’aura pas les nutriments nécessaires à sont bon fonctionnement.

Le choix des ingrédients : savez-vous d’où proviennent les composants de ces plats, est-ce que les légumes viennent de l’autre bout du monde ? Et le poisson ?
Est-ce que vous pensez vraiment que les industriels vont vous mettre des produits de bonne qualité dans ces plats?

Pour résumé : consommer du home-made permet de
– garder le contrôle sur le choix des aliments,
– maîtriser les valeurs nutritionnelles,
– ne pas avoir d’additifs chimiques avec des noms étranges (nous ne sommes pas tous Einstein 🙂 )
– de ne pas avoir de produits nocifs pour la santé ajoutés (hormis les produits non bio)
– pouvoir suivre le régime alimentaire de son choix, et qui dit régime ne dit pas forcément une volonté de perdre du poids mais plutôt des régimes suites aux intolérances alimentaires ou choix des modes de consommation (vegan,etc..)

2 – Cuisiner avec les personnes qu’on aime

COEUR BAIE GOJI

Comme je vous le disait en introduction, les repas sont des moments importants à ne pas négliger pour profiter ces personnes qu’on aime.
Tout réside dans la préparation. Si vous devez cuisiner, faites le avec vos enfants, votre conjoint, votre colocataire, bref faites le avec les personnes qui vont être attablées avec vous.
Ce seront des moments de partage, de transmissions de valeurs et recettes de famille, de découvertes culinaires, d’apprentissage.
Cela permet également de renforcer les liens entre vous, de passer des moments de bonheur ensemble, des souvenirs dont ils garderont toujours.
Je me souviens en étant petite, c’est insignifiant, mais je m’en souviens : mon père nous préparait souvent ses fameuses spaghettis bolognaise maison le dimanche soir, un rituel que l’on appréciait. 
Ma mère avait une grande passion pour les gâteaux au yaourt pour la plupart brûlés, à ce moment je savais que je n’étais pas vouée à faire une grande carrière en pâtisserie :).
Vous allez me dire que c’était pas de la très grande cuisine, oui, mais il n’y a pas besoin de savoir faire de la très grande cuisine pour marquer les esprits des enfants, ou de ceux qu’on aime.
Et puis il y a ma grand mère, comme toutes les grand-mères, elles préparent à manger pour 15 alors que vous n’êtes que 4.
J’aimais bien aller l’aider à préparer à manger avec elle, j’ai découvert plein de choses grâce à elle.
Et je pense que ma passion pour le côté sucré vient d’elle, à force de préparer avec elle les desserts et de les manger, je suis tombée amoureuse de la pâtisserie.
Pourtant, il ne s’agissait pas non plus de la pâtisserie digne d’un MOF (meilleur ouvrier de France), c’est de la pâtisserie classique, traditionnelle, mais faite maison !!!
(et avec du sucre, plein de sucre, et du beurre aussi, beaaaucoup de beurre 🙂 )

Vous voyez, tout part de là, les connaissances culinaires et le goût pour les produits dépend entièrement de vous, de la manière dont vous décidez d’apprendre à vos enfants la cuisine.
Et cela va les suivre toute votre vie ! Alors profitez-en pour cuisiner avec eux.

3 – Valorisation de nous-même

Crédit photo : bossfight.co

Quoi de plus gratifiant que d’entendre des « huuuumm« , ou des « c’est boooon » de la part de nos convives ?
Suivi de la traditionnelle question : « c’est toi qui l’a fait ». Oui, la au moins vous pourrez dire « Oui, c’est moi qui l’a fait ! »
Et vous serez fier de vous, d’avoir fait plaisir à vos convives en leur concoctant un bon repas maison.
C’est très valorisant, je pense même que cela peut apporter de la confiance en soi lorsqu’on réalise ses propres repas.
Au début, en présentant mes desserts, je n’étais pas très sure de moi-même, limite un peu gênée, pourtant j’avais la forte envie de partager ce que j’aimais faire à ma famille.
Et même si j’ai fait BEAUCOUP de ratés, j’aime tellement le faire que j’ai continué et continué, et puis cette gêne s’est dissipée, même si mes desserts sont loin d’être parfait.
A force de cuisiner, on s’ouvre beaucoup plus aux choses que l’on ne connait pas, aux nouveaux produits ou aux cuisines des 4 coins du monde.
On découvre, on enrichie nos connaissances, on éveille naturellement notre curiosité et cette envie de toujours vouloir faire plus, faire différent, et faire mieux.
C’est en pratiquant que l’on s’améliore, et en faisant des erreurs que l’on apprend. C’est exactement ce qu’il se passe en cuisine.
On découvre des capacités de nous-même insoupçonnées, on se sent fier de savoir que l’on peut faire telle ou telle chose, alors qu’on ne pensait pas en être capable avant.
Mon point faible c’est le côté salé, alors j’ai investi dans un appareil, le Cookeo de Moulinex, qui me permet d’accéder aux plats que je n’aurai jamais pensé pouvoir faire, c’est rapide, simple et j’y arrive, formidable!
Pas besoin forcément de passer par un appareil pour réveiller l’âme de cuisinier qui peut sommeiller loin en nous mais cela peut aider si on le souhaite.

4 – Maîtrise du budget

Crédit photo : pixabay

Acheter un tas de plats tout fait c’est chouette, mais savez-vous vraiment si c’est bénéfique pour votre porte-monnaie?
Voir des plats à tout prêt pour 1 personne à 3/4€ peut revenir très cher comparé à si vous les faisiez maison (et ce sera meilleur).
Chez vous, faites le calcul, vous allez rigoler 🙂
Un exemple qui me fait halluciner ce sont tous les produits type préparation pour pâte à crêpes/pizza/petits pains burger/cookies et gâteaux en tous genres.
Pourquoi ? Car on vous fait payer un somme folle juste pour…de la farine et de la levure !

La dernière fois j’ai vu une recette préparée à partir d’un de ces types de produits, c’était des petits pains burger, sur une page à forte affluence sur Facebook.
J’ai mis mon commentaire pour rire de la situation car je ne comprend pas comment on peut acheter ça.
Et des personnes m’ont répondu que « oui mais tout le monde ne sait pas forcément cuisiner donc laissez chacun à son niveau », ou encore « mon mari travaille dans l’usine qui fabrique ces produits, il n’y a que des bonnes choses dedans ».
Rien que ça, ça me fait halluciner. Sérieusement, même si vous savez pas cuisinier, pourquoi acheter un sachet qui remplace farine/sel/levure? Qu’il y a-t’il de compliqué la dedans ?

BREF, revenons à nos moutons.

Prenez le cas de la préparation pour pâte à pizza, (entre nous, j’en achetais avant) dont je ne citerai pas la marque.
Son prix : environ 1.75€ (tout dépend des magasins).
Le poids : 520gr
Les ingrédients : farine, sel, poudre à lever (E500 – E575, oignon en poudre, levure, émulsifiant : E491).

Faisons le calcul :
– 500 gr de farine = 0.25€
– 1 sachet de levure boulangère = 0.18€
– 5 gr de sel = 0.03€
Total de 0.46€ pour la même chose, et sans additifs étranges et à risque pour la santé !

J’ai pris cet exemple, mais c’est très représentatif de tous les produits industriels déjà préparés. Vous payez cher pour pas grand chose.
En achetant les composants vous-même, vous allez vous réconcilier avec votre porte-monnaie.

5 – Vous adopterez de nouvelles tendances

Crédit photo : freefoodphotos.com

A force de cuisiner, votre mode de consommation va évoluer.
Vous allez naturellement consommer de nouveaux produits, vous allez définir votre cuisine et affirmez vos choix alimentaires.
Il est possible même que vous vous dirigiez vers les produits BIO, tout doucement, à force de manger des fruits et légumes (ou tout autre aliment) traité par de nombreux produits chimiques.
Vous allez peut être décider de cuisiner plus sain, de choisir de réaliser des plats nutritionnellement plus intéressant pour la santé. Un genre de « healthy food » à votre goût.
Personnellement, j’ai abandonné la cuisine « étudiante » depuis un bon moment et je compte m’intéresser de plus en plus à la nutrition en général.
D’ailleurs j’ai acheté un livre génial (je ferai une revue prochainement à ce sujet) dont je ne pensais pas du tout trouver ce type d’information et de réflexion dans ce livre, ça m’a mis une grosse claque, je commence à voir les choses autrement, et je pense que cela ne va qu’être bénéfique pour ma santé.
J’ai commandé également un autre livre « La cuisine sans gluten« , je ne pense pas avoir d’intolérances ou allergies à ce sujet mais je vois de plus en plus d’effets négatifs liés à la consommation du gluten.
Sans compter qu’aujourd’hui la teneur en gluten dans les farines (qui en contiennent) est de plus en plus importante, alors qu’en 1950 ce n’était pas le cas, l’agriculture a du évoluer vers la production de masse depuis cette époque, pour nourrir la France.
Nourrir en terme de quantité, pas de qualité. Et la sélection des blés s’effectue vers ce qui est le plus « rentable« , vers ce qui « marche » le mieux pour avoir une « meilleure production » des produits fabriqué à base de farine contenant du gluten.
Voila pourquoi aujourd’hui on constate autant d’intolérances alimentaires tandis que nos ancêtres ne les avait pas, ou très peu.
Bref, adopter des nouvelles façons de consommer par rapport à notre monde actuel et ce que la nature nous offre est très très lié au fait maison, vous allez voir, cela vient naturellement !

Qui sait, vous allez peut-être même devenir des pros du jardinage et cultiver vos propres fruits et légumes ?

Conclusion : le fait maison c’est bon, bon pour vous et votre entourage à tous les niveaux.
Dans mes prochains articles je continuerai à vous proposer des solutions ou autres conseils pour continuer mon combat pour le fait maison.
C’est devenue une de mes priorités, répandre le fait maison partout où je le pourrais 🙂

Si vous avez des suggestions, idées ou tout simplement me raconter votre lien avec le fait maison n’hésitez pas à m’en parler en commentaires.
J’ai hâte de vous lire 🙂

 

PLAISIRS GOURMANDS

2 Replies to “5 raisons d’adopter le home-made”

  1. Ton article est super intéressant, il fait le point sur plein de choses auxquelles on ne pense pas forcément tous les jours, mais qui sont pourtant évidentes :).
    Je ne fait pas forcément attention a ce que je mange et je ne prend pas tous les jours le temps de cuisiner, mais c’est vrai que c’est important. J’ai vraiment l’intention de m’y mettre mais il va falloir m’y habituer, réorganiser un peu mon quotidien, et ma façon de consommer.
    En tout cas ton article et très encouragent et remet bien les idées en place ;p .
    Gros bisous :DDD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :